Diaconie

Créée en 2013, l’association Diaconie ADEPU Billettes a pour but d’aider les personnes ou les association qui semblent apporter une aide à des populations en difficulté.

La crèche de Bethléem: cet établissement créé par les sœurs de la Charité en Israël, recueille de très jeunes enfants arabes abandonnés pour diverses raisons. Le but est de les accueillir veiller à leur état de santé et les faire adopter par une famille. Thierry Renaudin, conseiller presbytéral, à visité cet établissement lors d’un voyage en Israël. L’association de diaconie leur a apporté une aide financière en deux versements.
Photos les petits et les sœurs

Moldavie

C’est le pays le plus pauvre d’Europe, les jeunes adultes se sont expatriés pour trouver du travail, laissant les petits à la garde des grand-parents qui n’ont pas toujours les moyens de les nourrir.
Un couple de pasteurs reçoit chaque dimanche les petits pour une école biblique, et leur offre un petit-déjeuner réconfortant. Cette œuvre a été présentée et suivie par un proche d’une amie paroissienne des Billettes. Ils ont eu besoin d’acheter un bus pour ramasser les petits dans les villages.
Une aide financière leur a été apportée complétée par des dons en nature : cahiers, stylos, jeux. Cette association est encadrée par une association allemande qui verse les fonds et veille à leur bonne utilisation.

Armée du Salut

• Épicerie sociale des Lilas
En raison de la diminution des fonds accordés par l’Europe, l’épicerie sociale située aux Lilas a eu des difficultés à payer les produits qu’ils ne recevaient pas en dons en nature une aide financière leur a été accordée.

• Atelier couture
Les femmes émigrées vivent souvent en communauté sans contact avec clés reste de la population française, de ce fait elles parlent mal notre langue. Un cours de couture leur est dispensé aux Lilas où elles apprennent les bases des travaux d’aiguille, ce qui leur permet mettre en valeur les vêtements de la famille et d’en réaliser de nouveau en couture ou au tricot. Cela leur permet d’acquérir une compétence qu’elles peuvent par la suite utiliser pour trouver un emploi, mais surtout elles sont obligées de parler français lors des ateliers hebdomadaires.
L’Entraide luthérienne a financé l’achat de 6 machines à coudre neuves, l’association a complété par un don. De plus l’association a recueilli un don important de matériel de mercerie qui les aide bien. Lors d’une visite j’ai été émue par une jeune dame qui me montrait un ensemble confectionné pour sa petite fille.

Projet

Pour aider le secteur éducatif de l’Armée du Salut, l’achat de manuels d’enseignement du français est envisagé.

Afin de faire participer davantage les paroissiens des Billettes, des actions collectives doivent être envisagées dans un proche avenir, gageons que la venue de notre nouveau pasteur ainsi que la coopération avec l’Entraide luthérienne nous permettra de mettre en place de nouveaux projets.

Contact : Muriel Perrin-Ghys